avec animaux, plantes et autres créatures sauvages
 
Dialogue existentiel 22: la morale peut-elle être immuable?

Dialogue existentiel 22: la morale peut-elle être immuable?

(share-partage)
La morale peut-elle être immuable

La morale peut-elle être immuable?

Un dialogue entre Luce l’écureuille et Aurelius l’ange. Luce pense que les mâles organisent tout selon leur nature et préfére être indépendante pour pouvoir vivre sans concessions. Aurelius se veut le gardien de la pensée judéo-chrétienne classique tout en restant attentif et compatissant.

Aurelius: Luce, je vous cherchais, vous avez une minute?

Luce: oui, bien sûr, je récolte les glands que j’ai enterrés par ici il y a quelques mois mais vous pouvez me parler en même temps, je sais faire plusieurs choses à la fois.

Aurelius: vous croyez? C’est peut-être pour cela que vous oubliez où vous mettez vos affaires?

Luce: vous êtes venu pour me faire la morale?

Aurelius: eh bien oui, en quelque sorte, mais pas sur ce sujet. Les Simones racontent que vous avez des enfants avec Ecureuil mais que vous le chassez ensuite. Je sais que c’est une habitude chez vous et je la condamne car elle vient sans doute d’une défaillance de votre volonté mais dans tous les cas, je vous serais reconnaissant de garder cela pour vous. Inutile de faire la publicité de vos faiblesses.

Luce: Aurelius, vous n’avez pas de sexe et pas d’émotions, pourquoi vous mêlez-vous de ça? Votre discours est typique de la conception masculine de l’existence et mais que savez-vous des identités multiples que peut prendre l’espèce féminine ?

Aurelius: je sais que les Simones sont programmées pour n’avoir qu’un partenaire mais multiplient les aventures encouragées par votre exemple.

Luce: programmées! Programmées par la culture et le machisme ambiant. Eh bien je crois qu’elles ont décidé que cela ne leur plaisait pas. Etre vivant, c’est pouvoir faire des choix et il est grand temps que les femmes de toute espèce revendiquent leur singularité. Pourquoi cela devrait-il être réservé aux humains et aux mâles?

Aurelius: ce sont des discussions théologiques compliquées, Luce, voulez-vous vraiment que nous en parlions?

Luce: mais bien sûr, vous pensez que je suis stupide et uniquement destinée à la reproduction?

Aurelius: pas du tout, pas du tout mais je ne m’attendais pas à ce que ma visite nous amène là.

Luce: vous ne savez pas répondre, peut-être.

Aurelius: voyons ma chère Luce, il est bien connu que le libre-arbitre bon mais faillible a été accordé aux humains pour tester leur foi et leur volonté. Le reste de la création ne l’a pas, cela leur simplifie les choses.

Luce: eh bien pourquoi alors serai-je sermonée si je ne suis pas responsable comme vous semblez l’affirmer? Vous vous contredisez et surtout, vous devriez laissez tomber votre ton condescendant et m’écouter car c’est vous qui en prenez un peu trop à vos aises avec le libre-arbitre. Dieu a changé ses directives sur la répartition des tâches et la définition des sexes, elle ne vous a pas informé de cela?

Aurelius: je ne sais pas, je n’ai pas pu assister aux dernières réunions…

Luce: vous nous faites donc la morale à partir de vieux principes?!

Aurelius: il n’y a pas de vieux principes dans la morale car elle est immuable. Le bien est le bien, le mal est le mal, on ne peut pas changer les définitions selon les époques et les envies sinon comment expliquer cela à  ceux qui ont suivi les règles et aurait maintenant tort?

Luce: je vous l’accorde, c’est un problème éthique intéressant mais vous feriez néanmoins mieux de demander aux autres anges ce qu’il y a de nouveau. Quand le monde se complique et que des cas inédits apparaissent, ne pensez-vous pas qu’il faut réviser ce qui passait pour vrai car ça ne l’est plus exactement?

Aurelius: c’est impossible que Dieu change d’avis ou puisse s’être trompé  !

Luce: c’est votre conception de Dieu qui est en cause, pas elle. Ses desseins sont impénétrables,  pourquoi essayez-vous de la comprendre?

Aurelius: elle?!

Luce: vous ne croyez tout même pas que dieu est un père! C’est une façon de parler dépassée qui ne correspond pas à la compréhension de la diversité,  du non-linéaire, du circulaire. Cela allait quand les esprits étaient simples et peut disposés à la réflexion mais depuis, les conceptions se sont plus rapprochées de la réalité du monde et il ne fait aucun doute que Dieu le savait de toute éternité mais ne voulait dévoiler ses plans que progressivement, quand le moment serait venu.

Aurélius: vous blasphémez, Luce, on ne peut pas adapter sa morale aux circonstance car ce n’est plus de la morale mais de l’opportunisme.

Luce: ou de l’équité, ou du bon sens, ou de l’empathie, cher Aurélius, toutes qualités que Dieu aime certainement. Vu vos idées,  je serais curieuse de savoir ce que vous avez dit aux daims.

Aurelius: à propos de leurs excursions nocturnes dans les jardins du manoir? Je les ai culpabilisés bien sûr,  le vol est un péché.

Luce: ça n’a pas marché, je peux vous le dire, mais je parlais du fait qu’ils vivent ensemble.

Aurelius: comment ça, ils vivent ensemble? Que voulez-vous dire?

Luce: ils sont gays, ne le saviez-vous pas?

Aurelius: gays!? Ils sont toujours l’un avec l’autre, c’est vrai, mais de là à insinuer plus, il y a un pas. Luce, vous répandez des rumeurs qui s’ajoutent à toutes vos erreurs. Il va nous falloir avoir des discussions plus poussées si vous voulez revenir dans le droit chemin.

Luce: des rumeurs! Vous n’avez jamais vu comment ils se regardent? Entendu comment ils se parlent? Je croyais que vous aviez le don de clairvoyance.

Aurelius: non, c’est un don réservé à Dieu!

Luce: en tout cas, en ce qui concerne les affaires du coeur, vous êtes naïf et il se peut que ce soit à votre honneur mais ça ne vous permet pas de juger les autres. Que me diriez-vous si je vous avouais que je préfére de loin les écureuilles aux écureuils?

Aurelius: mais pourquoi, et pourquoi fréquentez-vous aussi les écureuils dans ce cas?

Luce: c’est bien ce que je pensais, vous n’avez aucune idée de la sexualité et du désir! Vous ne savez pas non plus  que Niccólo est hermaphrodite?

Aurelius: Luce, arrêtez, les ailes m’en tombent!

Luce: oh, vous vous y ferez, Aurelius, vous vous y ferez. Il est temps que vous perdiez votre virginité et croyez-moi, il faut vraiment que vous alliez à toutes les réunions divines, le monde change vite et il faut vous maintenir à jour.


Analyse

Un morale évoluant avec le temps et variant avec les endroits est-elle encore une morale?

Pour Aurelius, c’est impensable car si on change les règles du bien et du mal, elles n’ont plus l’universalité qui leurs donne une force irréfutable.

Pour Luce, la morale doit s’adapter aux circonstances car le monde change et apporte des problèmes éthiques inédits qu’il faut résoudre.Il est moins important d’avoir des règles immuables que des règles adaptées.

Questions possibles

Si la morale est relative, pourquoi la suivre?

Y a-t-il des règles morales universelles?

Pour finir

Envie de réflexion un peu plus poussée? Voyez, par exemple, Fondement de la métaphysique des moeurs où Kant développe l’idée des impératifs catégoriques utilisables quand il s’agit de prendre une décision morale.

Envie de contribuer à ces dialogues? Ecrivez-vos commentaires et questions ci-dessous.

Envie d’en savoir plus sur les goûts de Luce et Aurelius? Leur livres préférés sont dans la bibliothèque du domaine.


(share-partage)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Content available on request - Contenu disponible sur demande.