Dialogue existentiel 11: à quoi servent les anges gardiens?

à quoi servent les anges gardiens

Socrates: ah, vous voila Aurelius, je vous cherchais.

Aurelius: je suis toujours avec vous, Socrates, vous devriez le savoir.

Socrates: certes, cher Aurelius, c’est ce que vous affirmez mais si vous êtes toujours avec moi, pourquoi ne me protégez-vous pas mieux? A quoi servent les anges gardiens, c’est de cela que je voulais vous parler.

Aurelius: vous n’êtes pas content des choses qui vous arrivent? Pourtant, il me semble que vous êtes la plus sage des créatures comme vous l’a dit la pythie il y a longtemps, que voulez-vous de plus?

Socrates: que je sache que je ne sais rien ne m’aide pas toujours dans ma vie quotidienne. Pourquoi donc ai-je un ange gardien qui ne fait rien pour moi?

Aurelius: vous ne savez rien pas ce que serait votre vie si je ne vous protégeais pas.

Socrates: voila une vraie réponse de sophiste, impossible à contester. Vous me demandez de croire sans preuve parce que les questions que je vous pose ne vous plaisent pas.

Aurelius: je fais en sorte que tout se passe le mieux pour vous mais vous ne le voyez pas toujours. Si vous aviez foi en moi, vous sauriez que tout est pour le mieux.

Socrates: donc quand il m’arrive quelque chose de négatif, c’est pourtant positif? Je vous accorde que mes maux sont souvent supportables et qu’à long terme, ils se révèlent parfois bénéfiques mais que dites-vous à ceux qui perdent leurs enfants? Que tout est pour le mieux pour eux? Pour leurs enfants? Et que dire des terroristes, sont-ils protégés par leurs anges gardiens eux aussi? Cela n’a pas de sens!

Aurelius: je vais vous répondre de deux façons car vos questions sont multiples. D’abord, si vous savez que vous ne savez rien, pourquoi vous inquiéter de vos erreurs? Et comment savez-vous d’ailleurs que ce sont des erreurs? Comme vous le dites, ce qui un jour apparait mauvais peut se révéler bon le suivant. Donc acceptez ce qui est car vous ne savez pas ce qui sera. Par ailleurs, il existe une liberté du pêcheur. Elle est indispensable pour que chacun puisse comprendre pourquoi croire à la valeur supérieure du bien. Les méchants sont ceux qui n’ont pas trouvé leur ange gardien. Ils ne se laissent pas guider par leur cœur.

Socrates: celui que j’appelle mon démon bienveillant m’empêche de faire des erreurs mais il me laisse libre?

Aurelius: c’est ce que je vous dis. Pour l’écouter, vous devez croire en lui. Car démons comme anges, nous ne pouvons agir que si nous avons le champ libre dans votre coeur et nous ne pouvons pas arrêter le mal. Juste indiquer qu’il existe.

Socrates: diriez-vous donc que les victimes ont été sourdes à vos avis?

Aurelius: elle sont le signe que nous ne sommes pas infaillibles. C’est pour cela qu’elles seront récompensées dans l’au-delà.

Socrates: des brebis sacrifiées, c’est cela? Mais dans quel but?

Aurelius: un but qui dépasse l’individuel tout en le servant. Vous devez savoir qu’il y a des forces contre lesquelles il est très difficile de lutter et que je ne peux pas vous protéger contre tout sinon vous seriez éternel et éternellement heureux. C’est incompatible avec l’essence même de la vie sur terre. Ce qui arrrive à un sens même quand ce sens dépasse vos capacités de compréhension.

Socrates: c’est un saut difficile à faire…

Aurelius: je vous l’accorde, cependant, croire en son ange gardien est une aide précieuse car elle vous apporte des assurances qui n’existent pas dans la vie quotidienne. Ceci dit, faites comme vous voulez et voyez ce qui vous convient le mieux. Vous voudriez des certitudes là où il ne peut y en avoir.

Socrates: vous êtes un maître en réthorique, cher Aurélius.

Aurelius: c’est surtout que nous ne parlons pas le même language, cher Socrates!


Envie de réflexion un peu plus poussée? Voyez Les Confessions où St Augustin montre comment la grâce divine est nécessaire pour se tourner vers le bien.

Envie de contribuer à l’amélioration de ces dialogues? Ecrivez-vos commentaires et questions ci-dessous.

Envie d’en savoir plus sur les goûts de Socrates et Aurelius? Leur livres préférés sont dans la bibliothèque du domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *