Il était une fois…

Il était une fois un domaine boisé mystérieux dans lequel animaux, plantes et autres créatures sauvages parlaient.

Le mystère, cependant, était moins dans le domaine lui-même ni ses habitants doués de la parole. Il résidait dans le fait qu’à certains moments et certains endroits de la journée, souvent le matin et près des étangs, il était possible de les entendre clairement.

Cela commença inexplicablement un beau jour de septembre et finit quand la moitié des personnages quitta le domaine presque simultanément. Les échanges redevinrent alors incompréhensibles et retournèrent à leur état de bruits naturels.

Les dialogues suivants et les pages Aphorismes et Pourquoi? sont donc la retranscription de 16 mois d’écoutes indiscrètes. Ils offrent un rare aperçu de ce que disent parfois animaux, plantes et autres créatures sauvages…

A noter: il semble que ce phénomène se soit déjà produit à d’autres endroits et en d’autres temps car certains philosophes parlent comme s’ils avaient entendu eux-aussi ces créatures. Leurs noms sont indiqués après chaque créatures de façon à rendre à César ce qui est à César.